Géographie

  

Situé à 12 km au nord de Nancy, sur la départementale 913 (axe Nancy-Nomeny), le village réunit trois bourgs distincts : Moulins-Blanzey au sud, Bouxières au centre, Ecuelle au nord. Il possède l’un des plus grands territoires de Meurthe-et-Moselle avec une superficie d’environ 2000 ha. Étagé sur le flanc est du plateau du Grand Couronné, il a conservé son caractère rural, malgré un développement urbain progressif à partir des années 1970.

 

Histoire

Le site a été occupé au moins dès l’époque gallo-romaine, sous la forme d’établissements agricoles dispersés.

Le nom du village, « Buxeriae Majores », apparaît pour la première fois en 967, dans une confirmation, par Otton II, de biens et privilèges de l’abbaye Saint Pierre aux Nonnains de Metz. C’est à peu près à la même époque que datent les premiers documents mentionnant Blanzey, qui dépendait alors de l’abbaye de Bouxières aux Dames. La fondation à cet endroit d’un prieuré, vers 1200, s’accompagne de la construction d’une chapelle consacrée à Sainte Agathe, dont sont encore conservées les parties les plus anciennes, crypte et chœur.

stagathe

Entre le 15e et le 17° siècle, Bouxières connaît plusieurs formes de dépendances, religieuses ou séculières. On peut signaler que c’est au 15°siècle qu'est construite à Écuelle la chapelle Saint Étienne, qui sera agrandie en 1738. À Blanzey, la façade de la chapelle est remaniée au 18° siècle, tandis qu'au même moment sont édifiés les bâtiments voisins que l'on peut encore voir actuellement.

crbst 0680bbfd

Au 19° siècle, les trois bourgs, Moulins-Blanzey, Bouxières et Écuelle, sont regroupés pour ne plus constituer qu'une seule commune sous le nom de Bouxières-aux-Chênes. Après la guerre de 1870, la frontière entre la France et Allemagne passe à quelques kilomètres du village, dans la vallée de la Seille. En 1914, le village se trouve pris dans la tourmente de la bataille du Grand Couronné (20 août/12 septembre), à l'issue de laquelle la ligne de front dans ce secteur restera inchangée jusqu'à la fin de la guerre. Bouxières et Écuelle sont bombardées, ce qui cause la ruine de plusieurs maisons et de l'église de Bouxières, qui avait été édifiée à partir de 1735 et qui sera reconstruite en 1922 (vitraux de Grüber, mobilier de Cayette) ; la chapelle d’Écuelle est elle aussi fortement touchée, à l'exception du chœur, en partie préservé. La seconde guerre mondiale est moins éprouvante pour le village, qui compte néanmoins pour cette période quelques victimes civiles.

(D’après Promenades dans le temps, monographie réalisée par la section « Histoire locale » de l'association Bouxières-Loisirs, 1979]

À partir des années 1970, l'aspect des trois bourgs s'est petit à petit transformé en raison de l'arrivée de nouveaux habitants. séduits par la qualité des lieux. Les différentes municipalités qui se sont succédé depuis les années 1980 ont toujours eu comme préoccupation de maîtriser le développement urbain de la commune et de préserver ainsi le caractère rural des trois bourgs.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Liens utiles

Plan interactif

Mairie

4 rue de l'Armée Patton
54770 BOUXIERES AUX CHENES

03 83 31 10 94

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris